Ninja No Yume
en cours



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gin Inkan : The Battle Of Overturn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiroyasha

avatar

Messages : 0
Date d'inscription : 31/08/2012

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Jutsus:

MessageSujet: Gin Inkan : The Battle Of Overturn   Ven 7 Sep - 19:54

Ces derniers temps, j'avais sondé les pensés des Iwajins avec finesse, qu'ils soit simples villageois ou ninjas. Le résultat était à vrai dire.. Accablant.. Certains le haïssait, d'autres le maudissait. Beaucoup n’apportaient pas grand égard à celui qui était le chef du village, ou alors sans grande distinction. A vrai dire, l'effet ressenti n'était que le suivant : s'il advenait qu'il disparaisse, personne ne se soucierait de lui, ou alors il n'y aurait pas foule. J'avais été fort étonné de voir que plus d'un connaissait la nature profonde, réelle, de notre Tsuchikage. En fait, son trépas ne gênerait que sur deux seul point. A savoir, l'inquiétude de perdre un shinobi possesseur du Jinton, et donc une arme dissuasive importante. Mais également, le débat de la désignation de son successeur, et héritier de son titre de Kage. J'allais donc donner la réponse à ces deux problématiques, en défiant Oonoki. L'homme qui vaincra Oonoki ne sera pas plus craint encore ? Le duel aura pour enjeux Iwa, tout simplement. Prendre l'autorité par la force, c'était littéralement un coup d'état que j'allais tenter de commettre. Il fallait l'avouer, peut importe le nom, s'en était un.

Dans l'Histoire Shinobi, une seule et unique tentative de prise de pouvoir avait été répertoriée. Lorsque les sept renégats les plus célèbres de kiri, également l'ancienne génération d’épéiste se rebellait contre leurs Mizukage qui avait installé l’ère de la brume sanglante. De part cet événement, le monde comprit qu'une telle chose était impossible. Très bien.. J'allais faire mentir l'Histoire. Je possédais la puissance nécessaire pour renverser le Sandaime Tsuchikage. J'avais, depuis que mon père m'est prévenu, toujours brider mes possibilités à ses yeux. Méfiant quant à ses intentions, j'avais fais en sorte qu'il n'y parvienne pas. Pour cela, il n'a pas vu une seule de mes techniques de clan. Et pourtant, qui sait à quel point il voulait se les appropriés.. Les rare Fuinjutsu auxquels ses espions ont assistés, n'avait été que médiocre et basique. De ces espions, que peu d’entre eux s'en été sortit vivant. En bref, sa connaissance sur mes capacités lui était nul, tandis que moi, je connaissais tout de son style. Il ne savait que peu de chose sur moi. Le fait qu'il ai jugé mon niveau par le biais du rang de ses espions et des mercenaires employés.

Mais également mes mesures prisent pour m'assurer de la discrétion de mes activités. Oonoki savait que je complotais sur mon temps libre. Sur quoi, ou, comment et avec qui ; tout cela lui était cependant bien inconnu. Et pourtant, c'était de la plus haute importance. En effet, avec le temps, j'avais finis par recruter bon nombres de personnes. Je les tenais au courant de tout, de chaque petits détails. Un maître-mot dans cet organisme auquel on avait donné le nom de « Jingi » : la confiance. Nous représentions l'humanité et la justice, et selon nos codes moraux pour le bien d'Iwa, l'action d’être à sa tête était notre devoir. C'est avec cette véritable armée de partisans, que les quelques anbu et proche du Kage allaient être occupés, pour que je puisse avoir le champ libre. Un coup d'état ne se fait pas tout seul, et il se prépare. Mais m'accompagner dans ce pas n'était qu'un des rôles du Jingi. Par la suite, il deviendra le piler du village des roches. Aucun retournement de veste n'était désormais envisageable, que ce soit la population et les ninjas. Tout était enfin prêt. La délivrance de toutes les souffrances qu'Oonoki avaient infligé par sa soif de puissance et de conquêtes. Ce moment si attendu, c'était maintenant.

Oui c'était le grand jour, celui on nous agissions. Le soir tombait, la pleine lune donnait à l'environnement un aspect surnaturel de par son éclat d'argent et sa lumière fantomatique. Je lançais le signe de dispersion. L'opération commençait. Moi, je n'avais qu'a me précipiter jusqu'à ma destination, celle du bureau du Tsuchikage. Mes hommes gagnaient du temps. Une petite troupe m'escortait en cas de complication, mais aussi pour rendre inutile la garde personnelle et rapprochée du Sandaime. Quant à moi, j'allais livrer l'un de mes plus grands combats, celui qui m’opposais au plus vieux Kage de l'histoire, au plus expérimenté, et l'un des plus puissant qu'il ait existé. Je suis le leader du Jingi, je suis le mentor des nombreuses vies qui croient en moi. Je suis celui qui adoucira les tourments de chacun, celui qui écoutera et prendra soin d'Iwa. Je vengerai chacune des vies qu'il n'a pas hésité à prendre, alors qu'elles méritaient de continuer leurs existences. J'apprendrais, tel que L’Éclair Jaune de Konoha, ce que le mot défaite signifie à ce vieux gâteux ! Mais finalement, n'est-il peut-être pas aussi sénile qu'il le laisse paraître, car il est là, sur le toit, m'attendant.


    « Alors, vous avez finalement réussit à obtenir les informations qu'il vous manquait, sur mon temps libre ? Je crains cependant qu'il ne soit trop tard. Vous allez payez vos erreurs passées ici et maintenant ! »

Un kunai était d'ors et déjà lancé, accompagné d'une série de mudra, bien trop longue pour une seule technique. Cependant, la rapidité avec laquelle ils étaient effectués comblait largement ce défaut. D'une pierre, deux coups..
Revenir en haut Aller en bas
 
Gin Inkan : The Battle Of Overturn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Warhammer Battle
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» gobelins battle = grot's 40k ?
» Battle of kyuden Tanbo
» Cypher's sisters of battle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ninja No Yume  :: A Garder-
Sauter vers: