Ninja No Yume
en cours



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hikari, anata wa totemo utsukushīdesu..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hikari, anata wa totemo utsukushīdesu..    Mer 29 Aoû - 18:22



Hikari ..
]

Spoiler:
 

Si c'est le dieu qui a crée cet univers, qui a crée les étoiles et les planètes, qui nous a crée nous, les genre humain ou plutôt la vie sur cet univers. Est ce que toute chose est uniquement conçue pour la destruction ? Dans ce cas le genre humain est sûrement destiné à se battre pour l'éternité. A cause de ça, j'aimerais savoir combien de vies innocentes ont été dispersés dans ce monde, loin de leurs amis, leurs familles...

Si nous apprenons depuis toujours, que le futur peut être modifié, les gens seraient-ils encore capables d'aller de l'avant ? Ou peut être, seraient-ils immobilisés par la paix, incapables de faire un pas. Quelque soit le futur qui nous attend, les gens courront toujours après cela. Ils ne peuvent faire qu'un seul pas à la fois, avançant droit devant eux... C'est un fait.

Ce jour là, une étoile rouge scintillait en silence .. La neige recouvrait tout le pays et les roses flottaient dans le vent. Ce fut une rencontre qui changea le destin qui nous lisait. Ce ne fut qu'un instant bref, parmi l'infinité temporelle de cet univers, un privilège certes. Même s'il fut capable de changer le destin du monde, ce fut un moment si bref qu'on ne le vit pas passer .. Mais qui restera gravé dans l'histoire.

On ne sait pas qui a dit ça, ni quand, "Quand ils meurent les gens deviennent des étoiles". Si cela est vrai, alors les étincelles d'innombrables étoiles, sont-ils les restes prestigieux de ceux qui ont essayé de vivre de toute leurs forces ? En continuant le combat nous avons pris leurs vies une par une. les gens se rencontrent et se séparent, et tout cela n'est guère inutile. Ils ont un présent, un passé, et un futur. Le bref instant auquel ils rayonnaient plus intensément que les étoiles, était quand il vivaient profondément .. Tout cela aura un sens ..

"Les gens ne se rencontrent pas par hasard" Voilà ce que quelqu'un a dit un jour. On dit fréquemment, que c'est la nécessité qui en est la cause, Que nous nous soyons rencontrés ce jour là, lui qui était si lumineux, si confiant, si beau criant haut et fort gloire et paix, éternité, lumière ..et moi .. Qui le regardait, qui souriais. Peut-on dire que c'était par nécessité ? A travers cette obscurité qui s'étendait dans toutes les directions, pendant ce bref moment qui scintillait comme les étoiles. De toute façon .. Cet instant n'est pas une chose, qu'on pouvait oublier.

La lumière des étoiles brillait à un endroit que personne ne pouvait atteindre.Personne ne penserait à conquérir les étoiles, la galaxie continue de tourner vers un futur sans fin. Les gens se comportent comme les étoiles, sans précipitation, mais cependant incapables de s'arrêter. pris dans un cycle de causes à effet. Ils trouvent leurs seuls réconfort dans les larmes. Mais la larme qui parcourut mon visage ce jour là, était une toute autre sorte de larme. Une larme de joie, d'espoir .. de frisson.

Spoiler:
 
Acquérir des armes et entrer dans le champ de bataille à la recherche de gloire, ce n'est pas la vraie nature d'une bataille. Afin de survivre dans ce monde chaotique, les armes les plus puissantes sont les mots. La capacité de manipuler mensonge et vérité est aussi un autre type d'arme, mais qui n'est pas aussi puissant, aussi profond que des mots d'union, ou d'espoir .. Ceux qui laissent leurs noms dans l'histoire ne dépendent pas du pouvoir, au contraire .. Ce sont qui font usage de leur sagesse. Ses mots raisonnent encore dans ma pensée, infernales ...

L'obscurité de l'univers .. Aucun rayon de lumière le traversant. Il n'y a rien sous ce ciel, excepté une incertitude sombre et sans fin. Mais parfois la lumière fond l'obscurité de lumière. Est ce la plus douce tentation dans ce mande de mort ? Ou est ce une lumière d'espoir ?

Le saint univers était enveloppé d'un voile de ténèbres, silencieux, obscure et sans même un souffle de vent, ou un bout de lumière. Nous avons grandit dans un tel endroit. Cependant, lui était différent ... Mizu', tu étais la lumière ! Je n'oublierais jamais, la lumière qui traversait d'un bout à l'autre la galaxie ! Hikari, anata wa totemo utsukushīdesu..
Revenir en haut Aller en bas
Iyori Asahi Tsubaki
Tenryuu ~ Dragon Céleste
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 26
Localisation : tout proche de ma soeur adorée ♥

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Jutsus:

MessageSujet: Re: Hikari, anata wa totemo utsukushīdesu..    Mer 29 Aoû - 19:41

Un grand jour pour Kumo et possiblement dans l’histoire de cette ère shinobi. Le village caché des nuages allait balayer toute ténèbres de sa sainte lumière, lui ce monarque à la radiance absolue en avait le pouvoir, et son ambition ne pourrait être stoppée. C’est en tout cas ce que pensait la belle passablement endormie dans l’ombre. Elle qui n’écoutait guère la fastueuse harangue du souverain qui annonçait avec la plus grande fierté que Kumo non que l’empire Hikari se rendrait maître du monde. Et que viendrait-elle faire dans tout ça une fois le grand dessin accomplit ? Déjà fallait-il parvenir au bout de la titanesque labeur, elle n’en pensait pas vraiment la réussite si possible que ça. Après tout la jeune jouvencelle n’est encore qu’un faible pion de pacotille aisément remplaçable. Il est un roi en ses tours qui s’adresse à la foule que trop embobinée, elle demeure écœurée du rêve alors qu’eux ces soient disant camarades s’émerveille devant sa majesté le Raikage. « Ce rêve d’avenir n’est qu’utopie. Et ces imbéciles boivent son vomit verbal pour se repaitre d’espoir sale ... Enfin le monde ninja a toujours été en guerre, c’est pas comme si une idiote pouvait changer cela ... ». Soudain la dame dragon rouvrit ses yeux carmin reluisant dans l’ombre de cette cheminée, elle bondit du toit de cette maison pour se déporter vers la mer noire de monde.

Et elle gardait continuellement une main callée sur sa poitrine, tenant par ce vent son épaille écharpe pourpre lui recouvrant bien le bas du visage voilé comme le haut de sa poitrine mis à nue par son gilet ouvert. Et elle s’avançait vers ces eaux troubles, tanguant dans l’inter-espace nue, entre deux rangées de populace. A sa droite des chûnin et à sa gauche les jônin. Aussi hésitait-elle à se prononcer sur le choix de sa déportation. Mais elle se devait de rejoindre en ombre le coin de son rang, laissant dans son sillage sa traine flamboyante accompagnée de son écharpe soyeuse. Elle passait ainsi à peine furtive, mais bon il faisait froid et tous avaient certainement le regard plus captivé par ce grand ponte de la place que cette simple villageoise exilée depuis toujours. Leurs mirettes à tous semblaient pleines d’étoiles, son discours lui plein de promesses et de merveilles. Hélas il est ce cœur qui ne tremble pas au cœur de la houle générale. Un cœur froid et fermé, protégé par d’épaisses écailles de noirceur. Elle a depuis trop longtemps fermé les yeux sur le genre humain, et pourtant depuis son retour de Suna, elle s’est vue chargée d’une missive folle. Son héritage d’érudition elle s’en est éprise mais elle ne pense pas encore être prête pour le révéler aux hommes, ni pour l’admettre en leitmotiv pour elle-même.

Hélas le discours du jour est loin de concorder avec ce qu’elle attend du devenir humain, elle ne pense pas à prêcher cette foi humaniste car lui demeure sourd. Seules des banales imprécations populaires peuvent l’atteindre, quoique non, elle le voit aveuglé par sa soif de pouvoir. Alors elle s’engage dans la fratrie mais ne partage pas ce rêve qui est loin de l’enthousiasmer. Yomi presse même sa griffe fermée contre sa poitrine tout en contractant ses iris reptiliens étincelant de fureur écarlate, du reste elle pense qu’il va guider ce peuple vers sa perdition. Et ceci la bouleverse, c’est dommage, il semblait être à l’écoute des lamentations populaires. Elle ferme les yeux pour serrer son poing libre le long de son corps, et elle pense à ce que ses parents devaient imaginer et rêver pour l’avenir. « Mère, Père, votre foi couvrait-elle cela ? Pleurez vous aussi de là-haut ? Je vais essayer de modifier cette vision, cet homme entendra raison de par notre foi, je le jure ... ». C’est alors qu’elle laissa rouler des larmes en multitude tout en décalant son regard vers les cieux, voyant leurs sourires merveilleux, lui donnant du courage.

_________________
Réjouis-toi d'affronter un Dragon plutôt qu'un Démon [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Hikari, anata wa totemo utsukushīdesu..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une arrivée étoilée, desu desu ( PV Onee-sama )
» Nodox >> Hikari
» Alice desu ! ~ Finie :3
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» Mondai-Ji-tachi ga Isekai Kara Kuru Sou Desu yo?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ninja No Yume  :: A Garder-
Sauter vers: