Ninja No Yume
en cours



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yôichi Hiruma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Yôichi Hiruma    Lun 2 Juil - 9:34

    • Nom : Hiruma.
    • Prénom : Yôichi, mais appelez le Hiruma ou il ne vous répondra pas.
    • Âge : 17 ans.
    • Sexe : Masculin.
    • Village ou Organisation : Seifuku.
    • Grade : Le maximum que je peux atteindre.
    • Code de validation : valide par Red rose

    • Description Physique :
      Le physique d’Hiruma est bien déroutant pour quiconque étant un peu émotif… Tout, en lui, rappelle un démon. Son apparence satanique est également un élément provocateur que le jeune garçon ne manque pas d’utiliser. Pourtant, si l’on regarde seulement sa stature, malgré le fait qu’il soit grand et élancé, assez musclé, il peut paraître très mince. Mais ce n’est pas un problème pour lui. Au contraire, grâce à son corps très élancé, Hiruma est si précis lorsque qu’il lance un objet qu’il touche presque toujours sa cible. Le jeune homme a un sourire carnassier aux dents pointues semblant être tout aussi acéré qu’une lame de rasoir. Ses rictus n’ont rien de rassurant ce qui ne peut pas faire de lui un bon père. Du moins, pour l’instant. Ses dents, sont très blanches et éclatantes. Pour ceux qui n’auraient pas vu sa boite de chewing-gum sans sucre, cela peu paraître étonnant car il mange en permanence les gommes bleues ciel. Yoichi Hiruma a des cheveux blonds, ou plutôt dorés, en suivant le terme exact qui pourrait qualifier ses extravagances capillaire. Ses cheveux sont parcourus d’épis naturels qui semblent très pointus, ce qui les font ressembler à des pics. Une mèche retombe toute fois vers son œil gauche. Parfois, quand le satanique blondinet transpire énormément, un de ses épis retombe sur son visage… Et cela ne s’arrête pas ici ! Le démon a des oreilles pointues, tel un elfe maléfique. Hiruma a également deux boucles d’oreilles métalliques et circulaires dans chacune des ses oreilles. Ceci renforce son côté très provocateur. L’homme a un nez droit, fin… Normal si on écarte le fait qu’il est tout aussi pointu que ses oreilles. On se demande bien à quoi ressemblent ses parents… Il porte des vêtements noirs, assez sobres en temps normal mais, lorsque qu’il est triste ou de mauvaise humeur, il revêtit des habits plus trash, avec beaucoup de têtes de morts… Il a toujours un carnet des menaces sur lui. Mais rassurez-vous, son sang reste rouge…



    • Description Psychologique :
      En symbiose avec son physique, Hiruma n’est pas un petit ange qui vole ci et là en tirant des flèches de l’amour avec un petit sourire innocent… C’est tout d’abord un génie machiavélique qui soutire les plus profonds secrets de son entourage. Ne soyez pas étonné si votre secret est révélé et que tout le village rie de vous à votre réveil. En général, le démon préfère faire chanter ceux à qui il a subtilisé des informations et les transformer en ses esclaves… Oui, c’est également un maitre chanteur qui sait se faire… craindre. Toute information partira garnir son « Carnet des Menaces ». Seuls ses deux amis n’apparaissent pas dans ce sombre livre… Hiruma n’a que deux amis, celui qui est assez puissant psychologiquement pour lui résister et un gros garçon très gentil qui contraste fortement avec le satanique. Le diable blond n’accorde pas sa confiance à n’importe qui. Il s’entoure seulement de gens utiles et dignes de confiance. Le démon insinue qu’il ne fait aucune erreur sur ce point. L’alliée principale du jeune homme est le combat psychologique et la ruse : tout en lui évoque la provocation, surtout avec les surnoms « fuckin’quelque chose » dont il affabule toute personne qu’il croise. Comme il les attributs dès la première fois qu’il voit quelqu’un, fuckin’ est souvent suivit d’une caractéristique physique. Hiruma est imbattable au niveau de ce jeu là. La provocation ne marche plus avec lui pour l’unique et bonne raison qu’il provoque toujours les autres, et il peut prendre certaines insultes avec de l’ironie. Ce diable a toujours une arme spéciale, celle qu’il a conçu lui-même accroché dans son dos. Il joue souvent avec en tirant sur des objets. C’est une arme qui utilise son chakra pour actionner un lanceur de métal. Ceci est comme une invention jetant des Kunaïs. Hiruma mâche en permanence un Chewing-gum bleu ciel ce qui agace certaines personnes… Bien que personne n’ose le lui reprocher. L’ombre de Satan a l’habitude de jauger les nerfs de ses adversaires en broyant bruyamment ses chewing-gums devant lui, avec un air narquois… Il déteste aussi se faire appeler par son prénom, Yoichi car il trouve ça trop doux pour lui. Hiruma affectionne particulièrement le chiffre un, comme la victoire qu’il recherche en permanence. Le blond humilie souvent ceux qui n’ont jamais fait un effort mais ne blâmera jamais ceux qui se sont entraînés car le garçon chétif qu’il était a atteint ce niveau seulement grâce à ses efforts


    • Histoire :
      Hiruma est né d’une famille extrêmement riche. Ses parents étaient des commerçants qui ont faits fortune. En toute honnêteté bien évidemment… Mais ces deux personnages n’avaient aucun héritier… Et ces deux riches se marièrent. Trois ans plus tard, ils atteignirent leur but : ils avaient un enfant. Tout paraissait normal en lui… Excepté son visage ! Tout était déjà pointu, avec ses oreilles d’elfes, son nez, et même ses yeux étaient déjà en amande ! Ses cheveux étaient déjà en pic. Pour se rassurer, ses géniteurs décidèrent de lui porter un nom inspirant la bonté. Ce fut Yoichi. Yoichi Hiruma semblait être la progéniture du diable en personne alors pourquoi se voiler la face ? Parce que rien n’est encore joué.

      Hiruma montra bien rapidement des signes d’intelligence. Le fils du démon sut parler bien avant ses « amis de naissance » et sût lire à l’âge de trois ans et demi. Tout de suite, ses parents voulurent lui prendre un professeur particulier, pensant que le jeune garçon pouvait devenir un commerçant de génie, bien que ce ne fût pas dans ses plans. A l’âge de huit ans, Hiruma passait maintenant plus de temps à s’entraîner physiquement, se trouvant trop chétif pour pouvoir gagner quelconque combat avec son physique. Le blondinet récolait des informations sur un carnet de menace et voulait devenir Ninja. Yoichi avait déjà cette mentalité de provocateur satanique. Un an plus tard, en contradiction avec les aspirations de ses parents, le jeune Hiruma s’inscrit à l’académie des Ninjas.

      Le jeune garçon commença à humilier ses camarades de classe se fit donc pas mal de larbins. Hiruma était craint de tous, même les professeurs commençaient à se sentir mal en sa présence. Ce fut dans cette période que le blondinet, s’ennuyant commença à utiliser tout son intelligence et tentant de façonner une arme tout en s’entraînant avec assiduité. Hiruma concevait des plans d’un « tireur de Kunaïs ». Grâce à son intelligence, il réussit à faire tout d’abord une maquette mais manquait de force pour en créer une modèle nature. Le garçon excellait en théorie grâce à son génie mais était un élève normal en pratique, il n’avait aucune force particulière, bien qu’il comprenait tout rapidement. Par conséquent, ce fut un élève normal, mais qui s’améliorait très vite. Hiruma réussit donc à passer l’examen de fin d’année et devenir Genin à dix ans, plus jeune que ses coéquipiers.

      Hiruma ne se retenait pas de torturer psychologiquement ses coéquipiers… Inexorablement, il devint le chef des trois, celui qui était craint. Leur Senseï était compétant et apprenait beaucoup de choses aux trois jeunes Genins, même si l’ombre de Satan ne lui témoignait aucun signe de respect et qu’il cherchait à pouvoir classer son instructeur dans son « Carnet des Menaces ». Mais Hiruma progressait et commençait à révéler un grand potentiel… Si bien qu’il acquit de puissantes techniques pour son âge. Mais le blond trouvait que sa force était trop petite pour pouvoir commencer à créer son arme. Sans montrer son entraînement à personne, Hiruma se mettait à s’entraîner avec beaucoup plus d’ardeur que les autres, risquant de grandes blessures. C’est ainsi qu’il se forma une résistance. Ce n’est qu’à la fin de l’année, quand tous eurent énormément progressés que le maître leur proposa de se présenter à l’examen des Chunins.

      Bien sûr, Hiruma ne se le fit pas dire deux fois ! Rien n’allait l’empêcher de se hisser à un autre rang ! Pour une fois, il n’eut pas à forcer ses amis pour y aller, tous deux étaient motivés. Il eut un rictus sur la bouche de Yoichi qui trouva que cette occasion serait bonne pour avoir encore plus d’esclaves ! Le Senseï des trois aspirants fut heureux de les voir pour une fois, unis. Avec une énergie nouvelle, les trois se dirigèrent vers le rang supérieur, avec entrain. La première épreuve se déroula sans aucune difficulté particulière pour Hiruma. Ce n’était qu’une mise en jambe qui servirait à le mettre en condition pour la suivante qui était elle-même un apéritif par rapport à la dernière. Hiruma voulait éliminer le plus d’adversaires possible et en faire ses esclaves pendant cette seconde épreuve. Au final, l’équipe du blondinet réussit à éliminer trois équipes… Et détruire les rouleaux dont ils n’avaient pas besoin. Il faut noter qu’Hiruma a fait une exception et a aidé une équipe de Kusa à s’en sortir. Elle était composée de deux garçons qui étaient devenus ses amis. Une fois arrivée à la tour, le Genin de Suna n’écouta point le message délivré par le Chunin qui veillait à ce que les trois respectent les consignes. Au final, il n’avait plus tant de combattants que ça pour la troisième épreuve qui se déroulerait un mois plus tard.

      Pendant ce mois, le jeune démon s’entraînait d’arrache-pied et tentait de créer son arme qui serait unique au monde. Le temps de ce mois d’entraînement passa très vite et les victimes d’Hiruma furent chargés de lui ramener des plaques de fer. Le squelette de ce « lance-Kunaï » prenait forme mais ne serait pas prêt pour l’examen. Il fallait donc prévoir d’autres techniques mais, surtout des stratégies… Le jour venu, Hiruma découvrit qu’il allait affronter un soi-disant génie qui n’avait jamais fait un effort. Il fallait également penser que cette épreuve était très importante si l’adolescent voulait être Chunin. Chaque action allait être importante. Une fois le combat commencé, tout allait très vite, bien qu’Hiruma résistait, cela était dur, mais il réussit néanmoins à établir une stratégie tenant le choc. Vers la fin, le blond était au sol et son adversaire allait l’achever… Sauf que cela ne se passa pas comme prévu. Le fils du diable poussa sur l’épaule de son adversaire et le déséquilibra. Il arriva également à le blesser au sternum. Le génie du combat était donc vaincu. Hiruma coupa la ceinture du pantalon de son jeune adversaire, le photographia ainsi puis le mit dans le carnet des menaces. Néanmoins, celui que l’on nommait Bakuretsu aurait vaincu le stratège blond s’il s’était entraîné au moins une fois. Comme quoi, il vaut mieux ne pas être trop sûr de soi. Hiruma s’effondra peu après le combat et fut transporté à l’hôpital.

      Trois ans plus tard, à l’âge de quatorze ans, Hiruma acheva son arme et était devenu beaucoup plus fort. Il s’était hissé au rang de Jûnin est était devenu de plus en plus rebelle, il n’obéissait plus qu’à lui-même. Seulement, il s’ennuyait comme un rat mort, à Suna et le démon se déchaina. Sombre, n’affranchissant pas ses « esclaves », le blondinet barra son bandeau frontal et le brûla hors du village : il avait donc déserté… Et trois ans plus tard, il errait toujours…

      *******

      Seifuku…un nom à la fois plein de promesses pour certains qui plus tard en fera trembler beaucoup d’autre. Dans les plaines abondantes où le silence régnait, deux personnes, un homme et une femme marchèrent à la recherche de quelque chose, à la recherche des promesses que le nom de l’organisation qu’ils fondèrent allait offrir aux élus qui seraient invité à les rejoindre. Pour les autres il valait mieux ne pas les croiser sous peine de ne pas voir le coucher du soleil.

      C’est dans cette atmosphère meurtrière que Red Rose et sa compagne Sanae étaient à la recherche d’un nouveau membre. Une information était parvenue à Kusa, un nukenin avait été répertorié. Un ancien juunin qui avait éliminer de nombreux ninjas de son village avant de le quitter sans se retourner. Pour quel raison ? Aucun des deux ne le savait mais la façon dont il avait quitté son village avait attisé leur attention.

      - Sanae, si on le trouve il faudra toujours que tu restes sur tes gardes, il a éliminé ses camarades sans regrets et de ce que je sais il est assez fort.

      Red Rose vit un petit campement qui pourrait peut être les renseigner.

      Mais avant vous devez sûrement vous demandez pourquoi rechercher dans une plaine à priori déserte alors qu’il pourrait se trouver n’importe où.

      Flash Back

      Et bien Red Rose avec ces mois de recherche pour monter Seifuku avait trouvé quelques informateurs fiables qui étaient prêt à le renseigner contre rémunération. L’un d’eux était venu jusqu’à Kusa pour le rencontrer. On pouvait deviner assez facilement que le type était louche quand on le croisait. Déjà ses vêtements dans un état indéfinissable, déchiré de partout limites en lambeau au niveau des manches de sa robe et des chaussures qui laissait dépassé les orteils. Puis quand il était plus proche c’était son odeur qui pouvait faire fuir. On pouvait imaginer qu’il avait passé la nuit dans les égouts. Enfin son visage était rempli de verrues et sa dentition aurait pu rendre riche un dentiste si il devait l’arranger.

      Il arriva au bureau de Red Rose et toqua à la porte.

      - Entrez.
      - Ah, ravi de vous voir monssseigneur.

      Sanae était présente debout, à coté de Red Rose qui se leva sans attendre, le prit par le col et lui mis un kunai sous la gorge.

      - Qui t’as demandé de venir, espèce de crétin ? Je t’ai déjà dis de ne jamais venir ici. Si t’as un message tu me donnes rendez vous par pigeon voyageur, c’est pourtant simple. Alors donnes moi une bonne raison de ne pas étendre des tripes dans mon bureau.
      - Parce que j’ai des informasssions sur un puisssant déserteur qui pourrait vous intéressser.
      - Et bien parles. Dis Red Rose de façon toujours aussi menaçante.
      - Je ne connais pas ssson nom mais il était juunin à Sssuna et à deserter il y a trois ans. On raconte beaucoup qu’on l’a apersssu dans les plaines du pays voisin à Kusa.

      Red Rose le lâcha.

      - Bien ça t’a permis de te sauver la vie, maintenant vas t’en et ne remet jamais les pieds ici.
      - Mais et ma récompense ?
      - TA RECOMPENSE C EST DE NE PAS SORTIR LES PIEDS DEVANT !!! Hurla Red Rose
      - Sanae prépares toi on y va tout de suite.

      Fin du Flash Back

      Nous retrouvons alors nos deux tueurs dans le campement à la recherche d’informations.

      - Nous cherchons cet homme, vous l’avez vu ?
      - Euh oui, on l’a vu dans une grotte à quelques minutes d’ici.
      - Parfait.

      Red Rose s’approcha de Sanae et lui chuchotté « Charges toi d’eux » avant de se diriger vers la grotte.

      ***********

      Sanae et Red était actuellement à la recherche d'un certain déserteur de Suna qui avait tué plusieurs de ses camarades avant d'abandonner son village. Ils ne connaissaient pas les raisons de l'homme recherché mais d'après les informations que Red avait récolté, il avait l'air particulièrement fort. La jeune femme était avec lui quand l'informateur vint dans son bureau, elle fut assez dégoutée par l'apparence négligée tout comme son odeur qui empesté lui faisait penser à un rat. La première chose que fit le jeune homme est de lui prendre le col en le menaçant de le tuer sans une bonne raison, "L'homme rat" comme elle l'avait surnommé tremblait de peur devant l'air meurtrier de Red ce qui faisait sourire Sanae. Mais il lui raconta tout d'une traite pour ne pas se faire tuer comme une vulgaire mouche lorsqu'il eut fini, il demanda sa récompense mais Red lui répondit en criant qu'il aurait juste la vie sauve. L'homme plein de crasse partit aussitôt qu'il était venu à quatre pattes ce fit rire Sanae mais elle le dissimula.

      La route pour aller au pleines n'étaient pas très longue de plus Sanae était du voyage, elle n'aurait pas en s'ennuyer quoiqu'il y avait encore du travail. La jeune fille que conquérir un monde pour le remodeler à sa façon n'était pas du tout facile et que cela se faisait en un jour mais delà à ne rein faire toute la journée en attendant que son compagnon revienne avec une nouvelle recrue pourrait être longtemps. Elle fut donc contente que ce dernier lui ordonne de venir avec lui et puis qui sait elle pourrait lui être utile.

      Ils avaient marchés toute la journée en silence pour trouver l'homme, Sanae avait le temps de voiir les arbres et les fleurs fleurirent. Elle aimait la végétation qui d'un certain point de vue lui ressemblait, la nature se trouvait être d'une splendeur à coupé le souffle elle n'était pas moins dangereuse contre ceux qui osait l'attaquer. La jeune femme se disait souvent que le dicton qui lui allait à merveille était celui-ci: Les apparences sont souvent trompeuses. Mais elle rêvait de conquête à cause de ses parents qui l'avaient lâchement remis à sa tante avec qui elle avait du faire un marché mais à chaque fois qu'elle se fait gentille face à la sœur de sa mère, la haine n'en était plus forte et le mal venait doucement chuchoter dans son esprit des suggestions qu'elle appréciait de plus en plus. C'est ainsi qu'au bout de quelques années, Sanae avait complétement changé pas en apparence mais mentalement et elle avait décidé de se débarrassé de sa tante qui devenait gênante, lui avait fait des coups bas et la mettant a bout qu'enfin elle se suicide. La jeune fille n'avait rien ressentit à sa mort à part du soulagement et de la joie.

      Elle secoua la tête pour revenir à la réalité, elle avait fait un serment à Red promettant d'oublier le passé pour se tourner vers un avenir glorieux. Mais elle se repassait juste ses bons souvenirs et ses raisons qu'elle devienne aussi froide, réfléchit et d'une cruauté qui valait celle d'une rose. Justement les deux jeunes gens arrivaient au campement innocemment se dirigeant vers l'entrée par deux gardiens qui sommeillaient sur leur siège la tête baissé. Dés qu'ils les entendirent arriver, ils se mirent difficilement debout nous regardant interrogateurs. Red leur montra la photo du jeune homme qu'on recherchait en leur demandant où il se trouait. Ils lui répondirent sans faire attention et ne se demandant même pas pourquoi il leur demandait cela. En tout cas le jeune homme aux cheveux rouges s'approcha de son oreille pour lui chuchotait de se débarrasser d'eux, elle acquiesça discrètement de la tête en murmurant 'Comme tu veux". Il partit en direction de l'endroit indiqué par les deux monsieur.

      Justement, ils profitèrent de l'absence du compagnon de Sanae pour sourire comme deux débiles se regardant entre eux. Ils se mirent chacun de ses cotés lui posant chacun une main sur l'épaule de la jeune femme qui n'appréciait pas qu'on lui fasse ce genre de familiarité. Ils l’entrainèrent avec eux dans le campement, l'un deux lui parla avec des odeurs d'alcool lui envahissait le nez:

      [color=green]Allez viens t'amuser un peu en attendant que ton ami revienne en plus je pense que tu ne voudras plus revenir avec lui.olor=blue]Et moi je ne pense pas que je puisse vous préféré à lui, il est dix fois plus respectable que vous deux réunis.

      Mais non, tu ne sais pas ce que tu dis allez viens avec nous on ne te feras pas de mal. Renchérit le deuxième homme

      Non je ne crois pas mais dites moi vous n'étiez pas en train de dormir quand on est arrivé, nous devez être extrêmement fatigué, vous devriez vous recouchez. Dis elle agaçait pas les deux hommes en faisant des mudras en échappant à leur emprise

      Non ca va mieux depuis que tu es la.. Oh mais vous avez vu des plumes tombent que c'est b...

      Les deux gardes effondrèrent silencieusement endormis sur le sol entouré de plumes, c'était un des genjutsus préféré de la jeune fille. Elle se baissa en pour prendre leur col et les trainaient un peu à l'écart du camps loin des regards indiscrets et pour ne pas faire de bruit. Elle sortit un Kunai et leur trancha la gorge d'un coup sec sans remords mais avec une pointe de dégout puis lança aux morts:

      Vous avez de la chance, j'aurais très bien pu vous faire souffrir mais je n'ai pas le temps pour cela.

      Elle les laissa après les avoir mis dans un coin sombre puis se dirigea vers la grotte, Elle rejoignit Red quelques minutes plus tard en lui chuchotant que cela été fait.

      *****

      -Quoi! Tu n'as plus de Chewing-gum sans sucre fuckin'casse-pied?! Et tu crois que je goûterais à tes saloperies de trucs rose bonbons et sucrés? Tu rêves! T'as intérêt à me les apporter si tu ne veux pas que le monde entier connaisse ton petit secret?

      Cela faisait trois ans que j'errais dans ce triste monde faisant chanter plantes, hommes et animaux. J'évoluais en même temps que le paysage... Et que voulez-vous, proche de Kusa, j'allais souvent voir mes amis... Et en trois ans, je m'étais fait un nom. J'avais déserté à quatorze ans de Suna et... j'étais devenu un Nuke'Nin de rang A. Dans ce coin là, tout commerçant me redoutait. Je doutais donc que celui-ci allait me contrarier... Il tremblait et me supplia. C'était une maigre compensassions par rapport aux problèmes qu'il me causer. En colère, je donnais un coup de pied dans le guichet et lançai ces cochonneries de trucs bourrés de sucre à la tête du marchand. Il n'avait qu'à pas me provoquer. Je sortais et marchait en direction de la grotte où j'avais élu domicile il y a un mois. J'étais déjà de mauvais humeur, partit. Je portais un tee-shirt avec une tête de mort et mâchait mon dernier chewing-gum sans sucre. Je faisais des moulinets avec mon "lance Kunaïs"... Le regard sombre, je martelais le sol de mon pas lourd. Forcément agacé par le manque de sérieux de ces riverains, je tirais sur des cibles que j'avais presque installées. Il faisait très chaud, c'était la sécheresse. Les aigles passaient dans le ciel, à la recherche de nourriture. Les plantes et la végétation mourrait, l'herbe jaunissait. Et je m'en fichais. Ce n'était pas dans mon habitude de faire attention à ceci. Concentré, je regardais l'horizon. Des collines me bouchaient la vue. Je les gravissait, avec tranquillité et finis par arriver vers la grotte. J'avais des pressentiments étranges. Je frappas dans un caillou, pensant que c'était ce fichu marchand. Je m'engouffrais un peu plus tard dans l'entrée de la grotte et me dirigeai vers le fond. Il faisait plus froid, j'y étais indifférent. La pénombre régnait sur ce domaine. Seul le fin fond de la grotte était remplie d'une réserve de chewing-gum bleu ciel, actuellement vide. Je m'asseyait sur mon sac à dos, attendant que ces fuckin'marchand arrivent me donner mes gommes...

      Maintenant, je m’ennuyais. Finalement, je"déménagerais" demain, ces plaines commençaient à me peser sur le système. Pourquoi pas les montagnes, il y aurait du relief au moins... Je mâchais nerveusement mon dernier chewing-gum sans sucre et regardais en direction de l'entrée de la grotte, tout en tirant sur les murs... Dans la sombre hécatombe, où quelques personnes avaient trouvées la mort, je reprenais mes kunaïs et recommençait mon manège. J'en étais même réduit à jouer avec ça... Cela ne me réussissait pas, apparemment, les grottes. Donnant un coup de pied dans le mur, je me m'assieds à nouveau sur le sac à dos. Soupirant, j'entendis quelques pas! Cela tombait à pic! Tout résonnait fort dans cette cavité, je savais donc que des visiteurs étaient arrivés. Le soleil passa à travers les trous de la grotte et éclaira mon visage. Un rire murmuré, mais glacial résonna dans le fond de la grotte:

      - Khihihihi..... On va bien s'amuser...

      ****
      La musique qu’émanait le campement s’était éteint, Red Rose avait compris que Sanae s’était débarrasser d’eux tandis qu’il s’approchait de la grotte. Depuis l’extérieur on pouvait entendre une voix résonner, et des coups donnés contre les murs. Le leader de Seifuku sortit Henshin, son katana ne sachant pas comment allais réagir le nukenin qui apparemment n’avait pas forcément toute se tête. En temps normal il l’aurait déjà tué mais son intuition lui chuchotait de ne pas se fier aux apparences. Il se contenta donc d’avancer, son sabre le long de ses jambes. On entendit raisonner ses pas au fur et à mesure qu’il avançait vers le fond de cette grotte étroite mais étonnement profonde. Cet endroit était parfait pour une embuscade, et ça le nukenin recherché le savait ce qui prouvait que malgré, sa probable folie, il étais intelligent. Finalement il le trouva assis en train de ricaner.

      - Tu es le nukenin que tout Suna recherche je présume. Je vais être direct parce que je déteste perdre mon temps. J’ai fondé une organisation, elle a pour but de prendre le contrôle des cinq grandes puissances car seuls ceux qui nous rejoindrons sont dignes de les dirigé car ils auront compris que seuls les ambitieux qui n’ont pas peur de tuer et régner par la terreur.

      Red Rose avait compris qu’il ne pourrait pas régné seul sur cinq villages aussi éloignés les uns des autres. Soudain il entendit des pas raisonner dans la grotte, il n’était pas bien compliqué de trouver à qui ils appartenaient.

      - Par ici Sanae, au fond de la grotte.

      Lorsqu’elle arriva Red tendis un bras pour l’arréter.

      - Fais attention, ça peut être dangereux.

      ************

      Quand tout commence mal, tout termine bien... Et inversement. Le jeu du démon est hasardeux... Pourquoi s'en priver? Je commençais à croire que la personne qui était entrée devait être unijambiste, ou bien j'étais impatient à force de m'ennuyer. Je comptais presque les secondes... A quoi ressemblait le clown qui allait venir? Je mâchais frénétiquement mon chewing-gum qui commençait à perdre son gout en attendant. L'inconnu finit par arriver. C'était un homme aux cheveux bizarres. Ils étaient roses... Un peu violet, en fait, ils ressemblaient à ces yeux. Quel surnom pourrais-je lui donner? Fuckin'Rose... Fuckin'truc... Bref, je ne savais pas encore comment le nommer, celui là. Je ricanais tout en mâchant encore plus fort pour tester ses nerfs... Celui qui allait faire son show commença donc à parler.

      - Tu es le nukenin que tout Suna recherche je présume. Je vais être direct parce que je déteste perdre mon temps. J’ai fondé une organisation, elle a pour but de prendre le contrôle des cinq grandes puissances car seuls ceux qui nous rejoindrons sont dignes de les dirigé car ils auront compris que seuls les ambitieux qui n’ont pas peur de tuer et régner par la terreur.

      Oh... Que de compliments. Mais si tous Suna me recherchait, comment arrivait t'il à me trouver aussi facilement celui ci? Y'en aurait t'il un qui m'aurait trahis. Je le torturais au passe. Sauf que dans le plan du rosier, je n'avais pas vraiment de... Bénéfice. Or, je n'agissait jamais sans bénéfices. Bien qu'il dise que que seuls ceux qui se joindrait à lui pourra diriger... Enfin c'était déjà pas mal. Mais tuer n'apportait pas autant de plaisir que torturer et user. En effet, on ne profite qu'une seule fois de la personne que l'on tue, en revanche ceux que l'on garde, on joue avec jusqu'à s'ennuyer... N'était-ce pas mieux. Par contre, je ne refuserais pas à "régner sur la terreur". Riant encore un peu, j'entendis également que d'autres pas venaient en notre direction. Ce devait être la jongleuse, car le jeune clown qui me distrayait un peu avait à sa compagne, apparemment nommée Sanae. Le spectacle allait en être que plus réjouissant... Apparemment, celui qui se disait être le chef craignait du grabuge. Souriant, je lançais:

      -Pourquoi pas, mais.... T'as pas plus de détails, le rosier?

      ***************

      La jeune femme aux cheveux roses entra dans la grotte sombre où se trouvait déjà Red lui tournant le dos, devant lui se trouvait un jeune homme blond avec des yeux bleus. L'inconnu qui devait être l'homme que les deux jeunes gens recherchaient ricana pour exposer ses dents pointues et bien blanche alors que ses gros anneaux d'or pendouillant à ses oreilles faisait de petites reflets jaune contre la parois. Au premier abords, l'attitude de l'étranger ne plaisait pas beaucoup à Sanae étant donné qu'il affichait un air suffisant allant presque jusqu’à l'insolence. Mais n'y avait- il pas le droit ? Si même plus que la jeune femme devrait en montrer elle car le jeune homme avait déserté Suna trois ans plus tôt en tuant plusieurs ninjas ce qui faisait de lui un homme de choix. Elle se mordit intérieurement la joue se disant qu'il faudrait qu'elle s'entraine car elle allait être entouré de très bon assassin qui devaient avoir tuer plusieurs fois donc expérimentés. Certes elle avait déjà tué mais pas autant que Red et le blond en face d'elle et ne voulait surtout pas être mise à l'écart pour son manque d'expérience quoique en cruauté, en torture et manipulation elle savait y faire même très bien.

      Red l'arrêta en levant son bras devant elle pour lui barrer le chemin prétextant que cela pouvait être dangereux, Sanae le regarda interrogatrice voulant comprendre ce geste. La jeune femme aurait pu s’être offusquée mais elle ne fit aucun commentaire pourtant elle aurait eu envie de lui dire qu’elle savait se défendre même si il paraissait extrêmement fort. De plus d'une manière assez étrange, la jeune femme avait soif du danger, était ce par curiosité ? Elle n'avait pas la réponse pourtant certains penseraient que ce n'était que de la stupidité ou d'autre de l'audace en tout cas elle ne tremblait devant l'inconnu et le risque. Mais elle fut coupée dans ses pensées par un ricanement puis une voix qu'elle trouvait assez bizarre qui demandait plus détail en surnommant Red "Le rosier".

      Ne pouvant supporter son insolence, elle abaissa le bras de son compagnon en lui faisant signe que tout irait bien en lui dédiant un sourire discret qui cachait quelques choses qu'elle savait. Sanae tourna la tête vers le blondinet en faisant quelques pas pour être à un mètre de lui en le fixant avec un regard noir, meurtrier. Elle s'arrêta s'abaissant pour être à sa hauteur se disant qu'elle respectait le choix de Red en qui elle avait confiance pourtant le jeune homme ne l'emballait pas plus que ca même si elle avait conscience de ses capacités. Elle lui répondit froidement mais avec un sourire charmeur en jouant de sa beauté pour qu'il soit plus convaincu tout en restant sur ses gardes prête au moindre geste::

      Eh bien c'est tout simple, notre but est d'écraser sans pitié les cinq grands villages et tout ceux qui oseront s'opposer à nous sous toutes formes afin de devenir les seuls maitres de ce monde. Nous avons besoin d'hommes tels que toi pour accomplir notre objectif qui s'effectuera dans le sang, la douleur, les pleurs, les cris. Des hommes prêts à tuer père et mère pour arriver à leur fin, qui n'ont aucune loyauté, des experts dans les crimes les plus atroces et les tortures en tout genre car notre cruauté est sans fin. Le monde entier la subira quand il rampera à nos pieds pour nous supplier comme de vulgaire insecte mais nous régneront sans partage et sans pitié avec les membres de notre organisation de plus tu pourras être libre de tes mouvements. Que penses-tu de notre proposition ? N'aimerais-tu pas faire parti de ceux qui sont déterminés à devenir des hommes de pouvoir jouissant de tout les droits tuant, torturant,etc.. ? Réfléchis bien à ce qui serait dans ton propre interet dans l'histoire et les avantages que cela pourrait t'apporter Blondine.

      A la fin de son discours, Sanae continuait de fixer calmement son interlocuteur espérant qu'il fasse le bon choix

      ********

      J'observais attentivement les deux qui me faisaient face... Aucun d'eux n'avait encore pris la parole. Allons... Je commençais à m'ennuyer, qu'ils se dépêchent enfin! Croisant les jambes, regardant intensément tout faits et gestes de ces deux énergumènes qui s'étaient présentés devant moi... Enfin, celle qui avait les cheveux roses et qui se nommait Sanae écarta le bras de son copain et s'abaissais pour me mettre à ma hauteur. Rien que pour l'agacer, je me levais. La jeune fille fut froide mais essaya de jouer de son charme, ce qui me laissa totalement indifférent. Elle tentait de donner des détails:

      - Eh bien c'est tout simple, notre but est d'écraser sans pitié les cinq grands villages et tout ceux qui oseront s'opposer à nous sous toutes formes afin de devenir les seuls maitres de ce monde. Nous avons besoin d'hommes tels que toi pour accomplir notre objectif qui s'effectuera dans le sang, la douleur, les pleurs, les cris. Des hommes prêts à tuer père et mère pour arriver à leur fin, qui n'ont aucune loyauté, des experts dans les crimes les plus atroces et les tortures en tout genre car notre cruauté est sans fin. Le monde entier la subira quand il rampera à nos pieds pour nous supplier comme de vulgaire insecte mais nous régneront sans partage et sans pitié avec les membres de notre organisation de plus tu pourras être libre de tes mouvements. Que penses-tu de notre proposition ? N'aimerais-tu pas faire parti de ceux qui sont déterminés à devenir des hommes de pouvoir jouissant de tout les droits tuant, torturant,etc.. ? Réfléchis bien à ce qui serait dans ton propre interet dans l'histoire et les avantages que cela pourrait t'apporter Blondine.

      Ouais... ça me tentait bien ça. Être le maître du monde et faire chanter celui-ci... Mais cela ne m'apprenait pas grande chose sur la situation de cette organisation, où elle se trouvait et deux trois trucs encore. Mais c'était déjà plus en détail. Je remarquais que cette jeune femme essayait de me vaincre à mon propre jeu de la provocation. C'était dommage car cela ne marcherait pas... Toujours calme, j'entendis des bruits de pas et celui que je soupçonnais être le marchand crier "maître. Comme il faisait partit des traîtres probables, je n'avait plus qu'à l'éliminer. Dommage, j'aurais voulu m'amuser plus longtemps avec lui. J'activa un Jutsu et me fondais dans la roche, invisible... Le camouflage dans la roche marchait très bien dans une grotte. Il n'y avait pas de problèmes là dessus. Je me déplaçais en silence, slalomant entre rocs et pics avant de me glisser derrière ce fukin'marchand et le tuer. Je tenais un Kunaï, mais ma victime ne me voyait pas. D'un geste fluide, je mis fin à ses jours, attristé de ne pas en profité un peu plus. L'homme hurla, et je jurai en retour, piétinant le mort:

      Rah! Il ne peut pas éviter de crier tout le temps ce fuckin'marchand! Il ne peut pas se taire une bonne fois pour toute quand il meurt?

      Je retournais au même endroit, prenant les chewing-gum qu'il était venu m'apporter, puis je les fourra de mon sac et désactiva mon Jutsu. Puis j'expliqua mon avis:

      - Ça me tente... Je marche... Mais où est-que que vous vous être implantés? Et n'essaie pas de me vaincre à mon propre jeu, fuckin'fleurette, tu n'y arriveras pas.


      ******

      Cela faisait plusieurs minutes que la discussion avait commencé avec le nukenin, Red décidait de rester silencieux et de laisser Sanae parler, une sorte de test pour savoir comment elle se débrouillais pour pousser quelqu’un à suivre nos idées. De toute évidence elle était partisane de piéger son adversaire en copiant son caractère. Une qualité extrêmement rare qui confirmait son coté manipulateur cependant Red Rose sentais bien que ça serait inutile avec lui, il était trop instable pour être piégé. Mais qu’importe tant qu’il fait ce qu’on lui dit. Il avais remarqué Sanae dégager son bras, d’habitude il l’aurait tuer pour une telle arrogance mais cette fois c’était pas désagréable, allait il s’assagir ? Non c’était impossible, il n’y avait qu’avec elle qu’il était plus « indulgent ». Mais on s’égare, le temps que Red Rose réfléchissais à ça et observer la scène se déroulant devant lui le ninja avait accepté leur offre, il resta de marbre comme à son habitude.

      - Je ne te dirai rien pour le moment tu verras par toi-même. En attendant, à partir de maintenant tu deviens membre de Seifuku, ton passé est derrière toi, seul l’avenir te souris. Sois fidèle à notre cause qui est désormais la tienne et soit sans pitié pour ceux qui voudront nous arrêter.

      Il pris la main du ninja pour lui faire une coupure dans la paume.

      - Par ce sang tu es désormais liée à nous ainsi qu’à nos actions et tout ce qui pourras te libéré de ce serment est la mort. Maintenant laisse moi te donner un conseil si tu ne veux pas que je t’étrippe, montre du respect aux membres de notre organisation car nous formons une famille du mal, oublies ça et je n’hésiterai pas une seconde à t’envoyer rejoindre tes ancêtres.

      Ils quittèrent cette grotte infâme et humide pour se diriger vers Kusa. Il était temps d’officialiser l’entrée de ces deux collaborateurs à Seifuku. Red Rose constatait que les choses avançaient à grands pas, ils étaient déjà trois en moins d’un mois, ce continent était il une vraie mine d’or en ce qui concernait trouver des âmes avides de pouvoir ? Plus le temps passait plus Red Rose en était persuadé et il était sur de trouver un nouveau soldat rapidement. En attendant ce jour il devait commencer à réfléchir à de futures actions qui serviraient à les montrer le moment voulu.


      Plusieurs heures passèrent quand ils virent les frontières de Kusa, le groupe passa par le pont du ciel et de la terre, la fierté de ce pays d’après ce que savais Red Rose mais ça lui importait peu.

      - Comme tu as du le constater nous nous dirigeons vers Kusa dont j’ai éliminé l’ancien chef pour prendre la tête de ce village et m’assurer que nous puissions être tranquille pour prendre le contrôle de ces êtres inférieurs qui croient naïvement qu’ils sont libres. Au fond mes actes les libérons d’une illusion dont ils sont prisonniers depuis cent ans, ils ouvriront les yeux sur ce monde le jour où nous régnerons. Mais si tu veux voir ce monde arriver et être du bon coté tu feras ce que je te dis.

      Finalement ils arrivèrent au village en étant salué par les villageois qui croyaient sincèrement que Red Rose se souciait de leur sort. Le fait de savoir qu’ils travaillaient à leur perte étais une source d’humour infini pour lui

      *****

      Sanae regardait toujours d'un air provocateur le jeune homme blond dont l'aspect vestimentaire n'était pas au gout de la jeune femme. Elle aurait aimé faire une remarque sur la façon de s’habiller mais elle préféra se taire au dernier moment ne sachant comment il le prendrait. Ce genre de personne qu'était la personne en face d'elle était souvent imprévue ce qui pouvait être problématique pour plus tard en tout cas elle ne souhaitait pas qu'il dise non après cette critique. On ne sait jamais comment va réagir une personne en fonction de ce qu'on lui dit à part si on le connait très bien et c'était le cas pour Red, elle sentait qu'elle avait pris un risque en lui écartant de son chemin; La jeune femme n'avait pas pensé une seconde aux conséquence que cala aurait pu avoir, Red était quelqu'un de fier qui n'aimait pas voir les autres se croient supérieur. Ce n'était pas le cas pour elle pourtant elle n'avait même pas lever le petitt doigt ce qui la surpris et en même temps la réjouie.

      Le jeune homme ne répondit pas tout de suite en entendant des bruits de pas venant de dehors. Sanae ne fit aucun geste pour se retourner ou autre laissant faire l'inconnu qui avait l'air un temps soit peu intéresse par le discours de la jeune femme aux cheveux roses. Pourtant elle avait remarqué que sa manière de répondre à sa provocation n'avait aucun effet sur l'étranger. Justement ce dernier se confondit avec la pierre pour aller tuer le marchant qui l'avait trahit, celui ci mourra dans un hurlement enfin d’après ce que pouvait percevoir l’ouïe de Sanae qui n'avait pas pris la peine de se retourner pour voir le spectacle.

      L'inconnu se remit à sa place tranquillement comme si de rien était pourtant on pouvait lire dans ses yeux un désirs qu'il n'avait pas pu assouvir. Il accepta voulant quand même savoir le lieu où se trouvait l'organisation etc.. Sanae allait ouvrir la bouche pour répliquer quelques choses mais ce fut Red qui le fit en refusant de dire quoique ce soit en recommençant le même genre de discours et de rituel qu'avec la jeune femme.

      N'ayant plus rien à faire dans ce lieu mort, ils décidèrent de ne pas perdre de temps en babillage inutile pour aller au repaire de l'organisation. Sanae se disait que cela commençait bien car il était trois en a peine un mois tout en se demandant qu'elle allait être la suite du plan car Red devait en avoir une. Le chemin du retour fut plutôt assez rapide durant exactement trois heures, la jeune femme garda son sang-froid alors qu'elle marchait à coté du déserteur de Suna, elle n'avait pas dédaignait lui faire la conversation;

      A peine étaient-ils tout les trois arriver qu'une énorme vague de villageois les entouraient comme des vainqueurs, cela était l’œuvre du jeune homme aux cheveux rouge. Enfin ils l'entourèrent plutôt car c'était lui qui avait libérer lKusa de son ancien chef qui n'avait pas l'air de bien faire son travail cependant ils ne savaient pas dans quoi ses miséreux s'étaient mis. Elle sourit imaginant leur tête quand ils deviendront esclave de personnes bien plus téméraires que le précédent chef, leur douleur, leur désarrois et leur envers eux. Elle continuait de sourire jusqu’à ce qu'elle vit un groupe de villageoise s'approchait de Red, la jeune femme ne laissa rien paraitre pourtant elle leur lança un regard meurtrier en ayant une petite envie d'en finir avec elles. La jeune femme avait une sensation de malaise bizarre en tout cas elle se détourna tout de suite vers le nouveau membre pour ignorer la scéne et passa devant en expliquant ce qui était exactement passé à Kusa.


      ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

      On pouvait voir le ciel se couvrir sur le village de Kusa, un énorme nuage qui assombrissait le village comme si le temps lui-même étais pour ce qui allait s’y passer. Un passage secret dans un bureau fermé à clé de l’intérieur, un immense couloir sombre menant lui-même à une série de salle étonnement bien bâti, tout en bois, éclairé par des torches, c’était la face caché du village de Kusa, c’étais le véritable repère de Seifuku.

      Red y avait conduit Sanae et Hiruma dans le plus grand secret, c’était la première fois qu’il y venait depuis la fin des travaux et une chose était sûr, c’est qu’il était extrêmement satisfait du résultat, un début de sourire se dessina en coin sur son visage. Il y avait dix salles dans ce hall, beaucoup trop pour être toute utilisé, à vrai dire il n’y en avait que trois. Les autres servaient de leurre renfermant des pièges mortels. Seul Red savait où se trouvais les vrais portes non piégées, il s’arréta un instant et se retourna vers Sanae et Hiruma.

      - Bienvenue dans le Quartier Général de Seifuku, ici chacun de nous est libre de discuter de nos plans tant que vous serez dans les salles appropriés. Ne vous approchez pas des portes que vous voyez, sept sont piégés et vous mourriez en moins de cinq secondes, ce qui serai regrettable n’est ce pas ? A présent suivez moi je vais vous montrer mon second bureau réservé à l’organisation, la salle où nous mettrons nos plans en place et la dernière qui sera l’une des plus utilisés : la salle de réunion.

      Red les conduisis à ces trois endroits leur montrant les bonnes portes en s’arrêtant à la salle de réunion.

      - Entrez là.

      C’étais la salle la plus grande du repère, un grande table en granite se trouvait au centre de la pièce avec assez de place pour une vingtaine de personne, excessif vu la situation actuel mais Red espérai bien que ces sièges seraient utilisés le plus tôt possible. En attendant il leur indiqua où s’asseoir. Le leader installa Sanae à sa droite et Hiruma à sa gauche.

      - A présent le temps est venue pour vous deux de porter nos couleurs, celles qui feront trembler des armées en les voyants à plusieurs mètres.

      Red se dirigea vers un placard où étais rangé deux vestes identiques à la sienne mais de couleur différentes.

      - Sanae, lèves toi. Par cette veste tu portes le symbole de Seifuku, l’organisation qui dominera ses êtres que nous considérons comme indignes d’être libre. Cette veste connaîtra la tache du sang, sera présente lors de nombreux massacres et deviendras comme une seconde peau. Elle est le symbole de ton état d’être supérieur qui n’a pas à se soucier du bien être des autres.

      Il aida Sanae à enfiler sa veste ornée d’une rose violette de la même couleur que sa veste. Une couleur très originale pour ce genre de fleur mais Red aimait faire des expériences et il avait trouvé une solution pour donner à une fleur la couleur qu’il désirait. Il l’aida à fermer sa veste et l’invita à se rassoir.

      - A présent lèves toi Hiruma.

      Cette fois Red Rose sortit une veste noire, ornée elle aussi d’une rose de la même couleur après avoir fais le même discours que précédemment. Il attacha également sa veste et le fis se rassoir.

      - A présent vous serez connu en dehors du village par Purple Rose et Black Rose. Etant les deux premiers à rejoindre Seifuku vous aurez une place spécial dans l’organisation : Sanae tu seras mon bras droit, en mon absence ici tu auras les même pouvoir que moi et agira en mon nom. Hiruma tu seras l’un de mes généraux en tant que tel j’attend une attitude exemplaire.

      Red Rose se leva et leur fit signe de se lever à leur tour.

      - Hiruma tu peux disposer, Sanae j’ai besoin de te parler en privé.

      **************

      J'étais donc dans une organisation bizarre appelée Seifuku et qui se trouvait. Je suivais donc le Red Rose qui m'avait recruté avec une certaine Sanae dans un bureau qui paraissait banal... Sans l'être. Un rictus se plaçai sur mon visage. Je défonçais avec mes pieds toute les portes que je voyais, cela m'amusait. Nous étions enfin arrivé devant une porte que Red ouvrit par l’intermédiaire d'une clef. Nous étions donc entré dans le véritable repaire. Comme cela allait-t-il être? Il y avait dix portes, ce qui était vraiment étonnant pour une petite organisation. Cela sentait à plein nez le coup fourré. D'ailleurs, le fuckin'rosier lançai :

      -- Bienvenue dans le Quartier Général de Seifuku, ici chacun de nous est libre de discuter de nos plans tant que vous serez dans les salles appropriés. Ne vous approchez pas des portes que vous voyez, sept sont piégés et vous mourriez en moins de cinq secondes, ce qui serai regrettable n’est ce pas ? A présent suivez moi je vais vous montrer mon second bureau réservé à l’organisation, la salle où nous mettrons nos plans en place et la dernière qui sera l’une des plus utilisés : la salle de réunion.

      C'était bien ça. Un piège tout simple mais qui pouvait être utile. Ricanant légèrement, amuser par cette idée de piège, je vis que Red Rose indiquait les portes non piégés. Je les ouvris immédiatement avec un coup de pied sur chacune d'elle. Le Red nous les fit visiter et nous entrons dans la salle de réunions. Il y avait vingt fauteuils, ce qui était énorme, vu que nous n'étions que trois. Je m'affalais sur celui qui m'était désigné. Le rosier chercha deux veste dans un placard. L'une était rose violacée et l'autre noire. On devinait son peine à qui elles allaient revenir.... Red Rose, qui avait une veste rouge en donna une à Sanae avant de me remettre la mienne:

      -- Sanae, lèves toi. Par cette veste tu portes le symbole de Seifuku, l’organisation qui dominera ses êtres que nous considérons comme indignes d’être libre. Cette veste connaîtra la tache du sang, sera présente lors de nombreux massacres et deviendras comme une seconde peau. Elle est le symbole de ton état d’être supérieur qui n’a pas à se soucier du bien être des autres.


      Puis il continua:

      -
      - A présent vous serez connu en dehors du village par Purple Rose et Black Rose. Etant les deux premiers à rejoindre Seifuku vous aurez une place spécial dans l’organisation : Sanae tu seras mon bras droit, en mon absence ici tu auras les même pouvoir que moi et agira en mon nom. Hiruma tu seras l’un de mes généraux en tant que tel j’attend une attitude exemplaire.

      Cause toujours.... Au moins, je n'avais pas le sale boulot de Sanae, celui qui était de me faire travailler.... Kihihihi... Black Rose, pourquoi pas mais ce qui me connaissent me reconnaîtraient de toute façon, avec mon physique particulier. Maintenant, Red Rose me congédia pour parler avec Sanae, ou Purple Rose, comme on veut... Je sortis en éclatant la porte avec mes pieds, dans l'intention de remplir le carnet des menaces... Il commençait à avoir faim celui ci....

      FIN.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yôichi Hiruma    Lun 2 Juil - 17:19

Fini What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Satori Tokei Murakumo
~ God Rebirth ~
~ God Rebirth ~
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Jutsus:

MessageSujet: Re: Yôichi Hiruma    Lun 2 Juil - 19:32

Une près magnifique comme je m'y attendais de ta part ^^

J'opte pour Nukenin de rang S
Revenir en haut Aller en bas
http://ninjanoyume.forum-pro.fr
Sanae.H.Rose

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Jutsus:

MessageSujet: Re: Yôichi Hiruma    Lun 2 Juil - 19:34

Je suis d'accord avec Red, tu es donc validé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yôichi Hiruma    

Revenir en haut Aller en bas
 
Yôichi Hiruma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yambara [DC Ichi]
» New pet!!??
» Itchi
» Présentation de Ichi Dolrius [Validée]
» Présentation de Hiruma Zaketsu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ninja No Yume  :: A Garder :: Présentations Validé :: Seifuku-
Sauter vers: